“on n’est pas au cirque” ou comment avoir le bon Mindset ?

Last modified date

Comments: 0

cirque clown

Récit de mon anecdote sur l’importance du mindset

J’ai déjà parlé du mindset à avoir pour un freelance en prestation chez un client.
Le freelance facture (en chiffres d’affaires) en quelques jours l’équivalent d’un mois de salaire des personnes avec qui il travaille (ce que l’on appelle les collègues).
Cet état peut être à l’origine de deux attitudes diamétralement opposées :

  • de l’orgueil
  • de l’humilité

l’orgueil je n’en parle pas, ce n’est pas l’objet du propos. Quant à l’humilité c’est un élément central qui permet d’avoir le bon mindset et je vais tenter de l’illustrer à travers cette anecdote.

J’étais en prestation chez un client et durant cette journée d’hiver je devais animer une cérémonie (ou atelier) « agile » appelé rétrospective. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas je vous laisserai regarder mais en gros c’est une réunion qui ne dépasse pas 3 heures durant laquelle on cherche à s’améliorer tous ensemble au niveau de l’équipe. Je réalise mon animation comme j’ai l’habitude de le faire en utilisant des jeux de rôles, travaillant sur les émotions etc… et à un moment à l’annonce d’une bonne nouvelle par un des membres de l’équipe, je propose à tous d’applaudir et je commence moi-même à applaudir toute l’équipe. A ce moment je suis arrêté en plein élan par une remarque de Alain qui balance sur un ton très sec et à la fois sérieux :  « on n’est pas au cirque ! ».

A l’écoute de ces mots je sens qu’à l’intérieur de moi cela m’a bousculé car je ne m’y attendais pas du tout mais à l’extérieur j’ai continué à applaudir et les autres m’ont suivi dans mes applaudissements et Alain a dû se taire. Il était quand même content d’avoir sorti sa remarque à la vue d’un léger sourire sur le coin des lèvres. Quant à moi j’ai continué comme si je n’avais rien entendu, je ne l’ai aucunement interpellé ni sur le moment ni après. Cela ne m’intéresse pas. Pourquoi ?
Eh bien je répondrai que Alain ne représente que lui-même dans l’eco-système. Pour vous le décrire un petit peu :  nous avons affaire à un proche de la retraite, il ne lui restait que quelques mois à tenir, aigri par la vie, j’ai dû le voir sourire maximum une ou deux fois en 6 mois. Je ne sais pas ce qu’il vivait, et il cherchait certainement à me faire réagir à travers sa remarque. N’ayant pas réagi il était désarmé et a cessé ce type de propos.
Donc j’ai déci de ne pas réagir…
Je n’ai pas réagi car Alain me faisait de la peine, j’avais de la compassion à son égard et j’étais content de ne pas lui ressembler.
Je n’ai pas réagi pour ne pas donner à Alain ce qu’il cherchait, peut être cherchait-il à me provoquer, aurait-il souhaité que je m’arrête en le questionnant ou autre chose de ce genre. Que nenni ! il n’aura pas ce qu’il cherche. Car j’ai d’autres objectifs : hormis réaliser ma prestation à un haut niveau de qualité, je me dois de rester focus et ne pas me laisser distraire par ce type de remarques débiles et provocatrices.

Je n’ai pas réagi car mon objectif dans ma prestation était de facturer et je n’étais pas là pour débattre d’idées « est-ce être au cirque que d’applaudir ses collègues dans un environnement professionnel ? » je ne réponds pas à ce genre de questions, elle ne m’intéressent pas. Je préfère rester focus sur la facturation.

Je n’ai pas réagi aussi parce que je sais que en 4 jours je réalise le salaire de Alain donc je suis reconnaissant pour cela et cette reconnaissance m’impose de m’élever au-dessus des bassesses de comportements puérils et néfastes.

Je n’ai pas réagi car j’avais le bon mindset

mindset

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ahmed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.